• marie plancherel

Facia…quoi ? Facialiste !

Mis à jour : 30 déc. 2020


Il y a quelques mois, je me suis intéressée à cette nouvelle technique, encore très peu connue. Spécialement formés aux techniques manuelles pour le visage, une facialiste est une esthéticienne diplômée. Attention, cet art ne s’improvise pas, il faut connaître les muscles faciaux, le système lymphatique, connaître les indications et contre- indications.

Savoir faire un examen/diagnostic de la peau et parler avec la cliente de ses attentes face à notre massage est indispensable, de plus cela permet d’ajuster les manœuvres faciales et de savoir à quelle fréquence la cliente peut venir le faire en institut.


Aucune marque, ni protocole ne peut se revendiquer d’être spécialement conçu pour le facialisme. Le sur-mesure et l’approche holistique prennent à ce moment-là toute leur importance par la technique et la relaxation (le corps/esprit).


L’outil principal de la facialiste ? Les doigts bien certainement, une huile ou sérum d’origine naturelle, et le plus la pierre semi-précieuse telle que le cristal de roche, l’améthyste, le quartz rose et la jade impériale en forme de Rollen ou de Gua Sha pour avoir un effet plus ciblé.


Pour traiter quoi ?


Le relâchement cutané, le teint terne, la couperose, la sècheresse de votre peau. Les vertus du massage facial sont nombreuses, elles préviennent mais aussi corrigent.


Ainsi, différentes techniques permettent d'éliminer les déchets cellulaires par un léger drainage pour les peaux ternes, de stimuler les glandes sébacées pour les peaux les plus sèches comme vous le savez on ne massage pas les peaux acnéiques et rarement les peaux séborréhiques, améliorer la fragilité des capillaires en stimulant la microcirculation sanguine, accroître la production d’élastine et de collagène, et repulper la peau.

Quelle est la différence avec le massage issu du Kobido Japonais ?


Beaucoup de techniques du massage facial Japonais y sont parfois reprises, les pianottements, les pincements Jacquet, les pétrissages, percussions fouettées et les lissages. Il y a une différence dans la manière d’aborder le massage chacune de nous ajoute sa touche. Sinon le massage issu du Kobido reste une base certaine.


Les similitudes sont nombreuses dans la manière de tonifier, travailler l’ossature des mandibules par exemple, les mouvements d’acupression pour désengorger les toxines du visage. Mais il y a une multitude d’autre manœuvres, et de massages faciaux.

Le vieillissement cutané est un processus normal de la vie, accentué bien souvent par les facteurs internes et externes du corps et la vie, d’ou l’approche holistique de la facialiste.



Mon petit mot :


Les techniques des facialistes sont déjà très rependues aux Etats-Unis, commencent à être reconnu en France, pourtant en Suisse, cette technique est quasi inexistante. Quel dommage !

Nous mains sont la base de notre métier, les massages sont intimement liés à l’action anti-âge ainsi qu’à l’éclate de notre peau. Une gua sha ou un rollen chauffé pour un travail lymphatique, à contrario frais pour une action tonifiante. Le lissage des traits aide aussi la cliente ou le client à accepter qu’une jouvence qui les quitte est un processus naturel.

En tant que praticienne, il est utopique de croire en la jeunesse éternelle. Pourtant la technique des facialistes améliorent et retardent le vieillissement cutané.

En toute honnêteté, un produit aide forcément, il reste à choisir le plus adéquate, et nous sommes là pour ça.

Facialistes incontournables à suivre sous les réseaux sociaux :


- @catherinebourgeoisfacialiste

- @delphinelanglois.facialiste




21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout