• marie plancherel

Ouvrir son institut de beauté. Chapitre 6.

Vous souhaitez ouvrir un institut ?


Part cet article, j’espère vous faire prendre conscience de cet engagement, et vous donner quelques petits tuyaux pour votre début.

Il me semble impératif de vous faire un article sur ce sujet car dans mon cas j’ai appris sur le tas comment faire, et bien heureusement L'ASEPIB était là.

Rentrons dans le vif du sujet…


A quoi il serait bon de faire attention?


1. Votre zone géographique (cœur d’une ville, petite ville, campagne).

2. Regarder où se situe les instituts alentour.

3. Regarder ce qu'il propose pour avoir une idée de ce qui vous entourent aussi.

S’il vous plait attention, je ne parle ni de dénigrement, ni de vous comparer, encore moins de curiosité malsaine.

Pourquoi ? Pour vous créez un réseau !

Par exemple : S’il y a des prestations que vous ne souhaitez pas mettre à la carte et qui ne correspondent pas à la philosophie de votre institut mais que votre clientèle vous demande où pourrait-elle avoir cette prestation précise, hop vous savez qu'un institut proche du votre propose cette prestation.

Je parle ici d’échange de bon procédé.

4. Créer un réseau. Si vous êtes membre ASEPIB, le secrétariat peut vous donner quelques adresses de dermatologue par exemple, d'esthéticiennes médicales, de spécialistes en dermopigmentation, visagistes professionnels, et de Make Up Artiste. En effet, une esthéticienne n’est pas nécessairement maquilleuse, Make Up Artist, et il y en à aussi qui n’apprécie pas le maquillage et c’est leur droit légitime.

5. Fixer vos prix par rapport à l'endroit où se trouve votre institut. Selon prix de votre loyer, vos assurances, votre AVS, des soins que vous proposez et des produits que vous revendez en institut (il y a le prix de vente et le prix d’achat, à vous de voir si vous voulez augmenter votre prix tout en restant dans une marge correcte).

Prenez aussi en compte que vous êtes diplômés, vous avez fait vos formations, donc vos services valent votre savoir-faire. Lorsque vous faites votre liste de prix officielle, sachez que légalement vous pouvez changer vos prix une fois par année si vos fournisseurs, vos assurances, votre AVS ont augmenté leurs prix.

6. Je mets l’accent sur l’importance du numéro six.

Une fois votre inscription faite au registre du commerce! Il est impératif d'être affilié à la caisse de compensation Coiffure et Esthétique, si vous souhaitez devenir membre ASEPIB avant d'ouvrir votre institut, l'association vous met en contact direct avec la personne qui s'en occupe. Ainsi, vous ne payer qu'une fois L'AVS à la caisse de compensation Coiffure et Esthétique, et pas un surplus cantonal.

Je vous conseille vraiment et en toute bienveillance, de prendre le temps de devenir membre ASEPIB, vous aurez une épaule et des conseils professionnels sur lesquels vous appuyer, car lorsque vous ouvrez c’est une grande bataille que vous livrez et pour cela il faut une armée de professionnels qui vous entourent !

6. Choisir où souhaitez-vous faire votre compte d'entreprise.

Mon petit conseil, Raiffeisen ou Poste. Selon vos besoins pour le 2ème et 3ème pilier.

Tout dépend de vos exigences, et surtout des avantages proposés par ces deux entreprises.

7. Les assurances :

Vous aurez besoins pour être au normes légale de…

- L assurance responsabilité civile dite ‘’RC’’ d'entreprise.

Je vous conseille aussi…

- Assurance choses (en cas de dégâts matériel dans votre institut)

- Assurance perte de gain en cas de maladie, accident et autres.

- Protection juridique, si vous le souhaitez, je vous la conseille vivement, on ne sait jamais ce qui peut arriver, mieux vaut prévenir que guérir.


Petites paranthèses assurance/ banque :

Sachez que les assurances proposent un ou plusieurs pack pour mettre de côté un montant fixé chaque moi pour votre 3ème pilier (exemple 300 CHF). Si vous venez d'ouvrir et que vous n'avez pas encore de clientèle, que vous êtes consciencieuse et régulière, vous pouvez aussi mettre de côté pour votre 3ème pilier auprès de votre banque. L'avantage auprès de votre banque est que vous n'aurez pas de somme fixé par mois, vous le faite dès vous pouvez.

8. Créer votre site internet, vos flyer, page professionnelle sur les réseaux sociaux. Faire aussi appelle à BUZZBEAUTY partenaire direct de l'ASEPIB, Sonia saura créer un coup de boost pour vous faire connaître. La publicité de votre établissement est primordiale, des slogans court et accrocheurs.

9. Choisir la marque de cosmétique avec laquelle vous voulez travailler. Regarder si elle correspond à la Philosophie que vous souhaiter apporter à votre institut, les avantages que cette marque peut vous apportez selon la clientèle que vous désirer toucher un maximum, par contre ne l’oubliez pas, on ne choisit pas sa clientèle, elle nous choisit. (N’hésitez regarder autour de vous, dans quelles régions vous situez-vous? Quel institut autour de vous utilise cette marque/ ce concept/ cet appareil/ se soin? Est-ce que cette marque de cosmétique une exclusivité totale envers votre institut?)

10. Investir dans un bon matériel. Payer un peu plus pour moins d'ennuie ? Investir demande un certain budget. N'oublier pas que si votre fournisseur de mobilier fait venir ses pièces depuis un pays lointain, en cas de problème vous devrez attendre car la pièce devra être probablement commandés (coûts, dérangement, maintenance).

Dans la liste des partenaires ASEPIB, objectivement, il y a de très bon fournisseur de mobilier d'esthétique, ils certainement moins bon marché certes, (et encore vous pourriez être surpris au niveau de votre table de soin) toutefois il y a un suivit derrière non-négligeable ainsi qu'une garantie, puis un service de maintenance.

De plus, L’ASEPIB post régulièrement sur Facebook des annonces de revente de mobilier esthétique.

Investir intelligemment.

Posez-vous la question :

'' Est-ce que je préfère investir une certaine somme pour être tranquille un moment dans un matériel de confiance avec un suivi derrière''.


Ou alors…


'' Je préfère prendre le moins cher de toute façon les problèmes n'arrive qu'aux autres et pas à moi...En gros, moins investir dans vos outils de travail au risque de payer plus cher si un problème subvient".

Mes conseils...pas toujours évidents à tenir je dois l'admettre.

- Soyez cohérent dans votre projet.

- Rester fidèle à vous-même.

- Faites votre business plan.

- Lancer votre entreprise sans fond est un pari risqué. Cela reste une expérience, il est bien de faire un budget de départ avant tout pour éviter l’endettement ou le prêt bancaire.

- Ayez du stock et votre fiche d’inventaire.

- Calculer vos frais d’électricité, d’eau, de matériel pour nettoyage, de produits d’hygiène, et j’en passe.

- Renseigner vous sur les marques, leurs protocoles de soins, faites venir un représentant, et n’ayez pas peur de dire non si ça ne vous intéresse pas, si c’est hors budget.

- Faites une ‘’dead line’’, c'est-à-dire, donnez- vous un temps pour savoir jusqu'à quand vous pouvez tenir financièrement, avant de devoir vous chercher un travail nouricier à côté (le petit plus : vous rencontrez du monde et parler à vos futurs clients potentiel).

- Prenez les mains tendues (contacts, formations, mandats, tout ce que vous pouvez pour vous challenger et faire la promotion de votre établissement)

- Mettez-vous en avant en ciblant vos atouts.

- Conseil principal : Evitez de voir trop grand dès le départ !


Soyez bienveillant envers vous-même, ça ne démarre pas? Il faut être patient, compter 5 ans pour en tout cas être capable de tout rentabiliser, ne vous découragez pas, votre projet en vaut la peine, il faut y croire.






0 vue
 

©2019 by Institut ByBa Beauty. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now